Collectif COMET

Malheureusement, la traduction n'a pas encore été effectuée pour cet article.
Le voleur de Lisbonne

A Lisbonne, il existe une brigade spéciale dédiée aux vols de caméras. Peu de caméras sont retrouvées, parfois des cassettes, jetées au caniveau comme autant de souvenirs perdus.

 

Des policiers les visionnent, espérant trouver des indices dans ce flot d’images touristiques et intimes. Une piste les mènera jusqu’en France.

Actualités

EntrevuesDécembre 2016 :

Le voleur de Lisbonne est sélectionné en Compétition Internationale

aux 31e Entrevues de Belfort

 

 

 

FID

Juillet 2016 :

Le voleur de Lisbonne est sélectionné au 27e FID Marseille

dans la catégorie "Ecran Parallèle - Mouvements".

 

 

 

"Le voleur de Lisbonne" par Vincent Poli paru le 13 juillet 2016 dans FID Journal


Extrait :


       « Je fais Le voleur comme on filme un voyage, pour créer un petit mausolée du souvenir, et pour y enfouir mes vieilles images personnelles. C'est un film qui semble assez inactuel, presque ringard, mais il retient pour moi un sentiment diffus du présent. C'est une façon de faire un film de vacances. »


Lire l'interview complète

 

 

 

"Le voleur de Lisbonne, questionnements en champ sans contre champ" par Marin Le Couëdic, interview diffusée le 13 juillet 2016 sur Radio Grenouille, FID +


Ecouter l'interview sur www.radiogrenouille.com

 

 

 

"Le FID en boussole affolée" par Luc Chessel paru le 20 juillet 2016 dans Liberation


Extrait :


       « On pourrait dire que le cinéma n’existe peut-être qu’à l’endroit où il n’existe pas, n’existe plus ou n’a jamais existé. Chaque film alors chercherait l’endroit du monde où il faudrait qu’il existe quand même, là où on en aurait cruellement besoin. C’est ce que fait avec grâce le Voleur de Lisbonne, court métrage de Léo Richard, avec ses enquêteurs-déchiffreurs portugais qui traquent la figure d’un voleur de caméras et d’images, dont l’existence incertaine rend incertaine l’idée d’avoir vécu ce qu’on a vécu. »


Lire l'article complet sur liberation.fr

 

 

 

"Attractions, contractions : premiers émois", par Gabriel Bortzmeyer, paru le 18 décembre 2016 dans Débordements

 

Extrait :

 

       « La beauté du Voleur de Lisbonne est aussi là, dans l’invention d’un regard – cinéphile, amoureux – qui contemple le passé sans s’y vautrer. La question du jeune cinéaste revient au fond à celle de l’homme visionnant les cassettes d’anonymes : comment apprendre à voir tout seul avec les yeux d’un autre. »

 

Lire l'article complet sur débordements.fr

   

 

    

Avec

JeanIvan Gueudet
FaustaSophie Rodrigues
OctavioMário Barroso
DiogoJorge Vieira Rodrigues
La filleCamille Polet
Le voleurAxel & Cyril Cante
un film deLéo Richard
produit parMargaux Juvénal
éclairé parCyril Cante
enregistré parRomain Ozanne
traduit parCatarina Boieiro
photos de LisbonnePauline Ouvrard
décoré parValentine Gautier
dessiné parDethvixay Banthrongsakd
monté parLéo Richard
étalonné parNoé Bach
son monté parRémi Carreau
bruité parÉléonore Mallo
mixé parRomain Ozanne

    

 

    

GenreFiction
Année2016
Durée32 min
LanguesFrançais, portugais
ProjectionDCP
4:3, couleur
5.1
Sous-titresFrançais, anglais, portugais