Collectif COMET

PROJECTION - J et le poisson à Premiers Plans

11-01-2015

FESTIVAL - Première sélection pour J

11-12-2014


PRIX - Gold Award pour la petite chambre à Jakarta

03-12-2014


Aujourd'hui, C'est une petite chambre aux couleurs simples de Lana Cheramy a remporté le Gold Award dans la sélection European Shorts du Documentary & Short International Movie Award de Jakarta !

 

Merci à tous ceux qui continuent à suivre Bob et Mister Jones à travers le monde !

 

Site du festival

FESTIVAL - Borges à Belgrade

01-11-2014


Trois contes de Borges de Maxime Martinot a été sélectionné pour la 10e édition du Free Zone Film Festival à Belgrade et y sera projeté le 12 novembre prochain.


- Programme du festival -

FESTIVAL - Borges au FIF de La Roche-sur-Yon

11-10-2014


Trois contes de Borges de Maxime Martinot sera projeté en séance spéciale "cinéma et littérature" au sein de la 5e édition du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon le 18 octobre prochain au cinéma Le Concorde à 14h30. La séance aura lieu en présence de Maxime Martinot et Maxime Roy, respectivement réalisateur et producteur du film, pour un dialogue avec le public.


- Site du FIF 85 -

FESTIVAL - C'est une petite chambre aux couleurs simples

22-09-2014


C'est une petite chambre aux couleurs simples de Lana Cheramy a été sélectionné en Compétition Courts-Métrages au Festival du Film Art et Essai & d'Artiste « Regards au Longs-Courts » et sera projeté à Trouville-sur-Mer ce dimanche 28 septembre à 9h00 à la « BlaiseFactory » !

 

Que vous soyez dans le coin ou pas (la gare de Trouville-Deauville est à seulement 2h de Paris), venez nous voir !


- Site du festival -


BlaiseFactory
62 rue des Bains
Impasse Exmelin (au fond à droite)
Trouville-sur-Mer

PRESSE - Raphaël Nieuwjaer à propos de Trois contes de Borges

20-08-2014


Paraît aujourd'hui dans la revue en ligne Débordements un entretien de Maxime Martinot réalisé par Raphaël Nieuwjaer à propos de son film Trois contes de Borges.

 

 

Introduction

 

"Le FID Marseille présenta cette année, dans la compétition française, Trois contes de Borges, le premier long-métrage de Maxime Martinot. Ce titre, modeste, pouvait laisser présager d’une adaptation scolaire, alignant en une sage récitation illustrée quelques moments choisis parmi l’oeuvre foisonnante de l’écrivain argentin. L’ambition est pourtant autre. Ce sont les questions que tout acte de création littéraire posent au langage qui composent la matière vivante dans laquelle sont sertis les contes (El otro, El disco, El libro de arena). Un Borges, âgé et aveugle, s’entretient avec une jeune femme et mêle la pensée au quotidien et au paysage. Les histoires surgissent, ou prolongent cette parole : le vieux Borges rencontre, au bord d’un fleuve, celui qu’il fut ; un mendiant donne l’abri à un roi en exil dont le pouvoir tient dans une pièce à une seule face ; un colporteur se propose de vendre un livre infini. La fiction déborde sur le lieu de l’écriture, devenu lui-même imaginaire, tel un point où se rencontrent le présent et le passé, la voix des morts et la machine à écrire des vivants.

 

Le film est d’une intelligence rare, d’une culture prodigue. Précis dans son découpage, assuré dans ses mouvements de caméra et sa direction d’acteurs, élégant dans sa lumière, il impressionne d’abord par sa maîtrise. Mais cette maîtrise ne serait qu’un conformisme, si elle n’offrait aussi à ce film la tournure d’un récit d’aventure - aventure dans la profusion des livres, la luxuriance des langues, les remous des voix. Maxime Martinot a tourné ces Trois contes pour 27 000 euros. Somme dérisoire, dont les trois quarts ont été dévolu aux frais nécessaires à un tournage en pellicule 16 mm. Plus qu’une coquetterie, c’est un choix : d’une matière d’image d’abord, d’une exigence de précision et de concentration dans le tournage ensuite. Martinot s’est même lancé dans ce projet sans avoir les droits d’adaptation des nouvelles. Tout cela serait anecdotique si ce n’était ce genre de courage et de détermination qui manquent si souvent au cinéma français, qu’il soit jeune ou non."

 

 

Lire l'entretien complet sur www.debordements.fr

APPEL A DONS - Soutenez le projet GANG de Camille Polet

15-07-2014


Pour le financement du prochain court-métrage GANG de Camille Polet, réalisatrice de Toi mon toit, nous lançons un appel à dons via la plateforme ulule : http://fr.ulule.com/gang-comet/

 

Jetez-y un oeil, donnez-nous quelques sous si le coeur vous en dit, même quelques euros seulement, vous recevrez des petits cadeaux en guise de remerciement et suivrez la vie du film. Ou bien faites simplement suivre l'info et le lien par mails et sur les réseaux sociaux, ce sera déjà un grand pas !

 

Nous comptons sur vous !

PROJECTION - Presque une île à Fouras le 20 juillet 2014

10-07-2014


PRIX - Borges remporte deux prix au FID Marseille

07-07-2014


Ce soir, Trois contes de Borges de Maxime Martinot a remporté le Prix Georges de Beauregard National et le Prix Institut Français de la critique en ligne du FID Marseille 2014.

 

Un grand merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce film qui ne fait que démarrer sa vie sur les écrans et à l'équipe du festival !

 

Tout le palmarès du festival ici